Confort thermique : sur quoi repose-t-il ?

Economie d'énergie - 20 Mar 2023
By ccbbconforeco

La notion de confort dans la sphère thermique est-elle subjective ? Si certains facteurs physiologiques influencent votre sensibilité, il existe des facteurs objectifs et universels qui ont un impact sur votre santé. Sur quoi repose-t-il exactement ?

Quelle est la définition du confort thermique ?

couple senior souriant dans un lit

C’est un sentiment de satisfaction que vous éprouvez lorsque votre température correspond exactement à vos attentes. Il ne fait ni trop froid ni trop chaud. À l’extérieur, cela dépend en grande partie de votre niveau de sensibilité, de votre activité et de vos vêtements. À l’intérieur des bâtiments, le confort thermique peut être amélioré par divers facteurs.

Niveau d’humidité

L’idéal se situe entre 40 et 60 %. Une sensation d’inconfort thermique apparaît lorsque l’humidité est inférieure à 30 % ou supérieure à 70 %. Si l’humidité est faible, elle peut provoquer une gêne nasale, une gêne respiratoire et une irritation de la gorge, ainsi qu’une augmentation de la quantité de particules de poussière dans l’air ambiant. Au contraire, une humidité trop élevée favorise le développement de microbes et de moisissures. Cette situation est préjudiciable à votre santé car, dans ce cas, la température que vous ressentez est inférieure à celle que vous avez choisie pour votre thermostat. Différents facteurs influencent le taux d’humidité de l’air :

  • la température de la pièce
  • l’isolation
  • la ventilation

Pour garantir un taux d’humidité adéquat dans votre maison, veillez à ventiler correctement les différentes pièces afin d’assurer un renouvellement régulier de l’air.

Lire aussi  Isolation écologique : quels matériaux choisir ?

Les courants d’air

Les courants d’air sont principalement dus à des problèmes d’étanchéité à l’air qui peuvent provoquer des ponts thermiques dans votre logement. Pour éviter qu’ils ne se produisent, il est essentiel d’investir :

  • Une isolation fiable et bien adaptée, efficace et adaptée aux besoins du client.
  • Des fenêtres triples ou doubles avec vitrage
  • Des portes étanches à l’air

Les courants d’air, en plus de nuire à votre confort, augmentent la consommation d’énergie. Il existe aujourd’hui des alternatives comme les membranes pare-vapeur, si vous ne souhaitez pas changer l’ensemble de votre châssis. N’hésitez pas à demander l’aide d’experts.

La température des murs

Dans la plupart des bâtiments, et en particulier dans les bâtiments anciens qui ont des murs, ceux-ci sont froids. Les différences de température entre le milieu de la pièce et les murs qui donnent sur l’extérieur sont évidentes lorsque l’on s’approche des murs. Plus la différence est grande, plus l’inconfort est grand. Si vous réglez le thermostat sur 21 degrés Celsius dans votre salon, mais que la température sur le mur n’est que de 16 degrés Celsius, vous ne ressentirez qu’une température de 18,5 degrés Celsius. Pour minimiser ce phénomène, optez pour une solution d’isolation fiable. Pour déterminer celle qui convient le mieux à votre situation particulière et aux spécificités de votre logement, adressez-vous à un expert.

La température de la pièce est uniforme

bebe souriant

Pour se sentir bien chez soi, il est essentiel de limiter les mouvements d’air possibles dans l’habitation. Il est essentiel de choisir le système de chauffage le plus efficace, qui diffuse la chaleur de manière uniforme. Évitez les systèmes de chauffage qui fonctionnent par air pulsé ou par convection.

Lire aussi  3 conseils pour nettoyer vos panneaux solaires

Pour assurer votre bien-être et réaliser des économies, pensez à investir dans les équipements les plus avancés. Le radiateur à inertie offre des performances exceptionnelles. Il répartit efficacement le poids et, associé à un dispositif de régulation précis et facilement programmable, il s’adapte à vos besoins pour assurer votre confort.

Télécharger le guide Gratuit du chauffage

Recevez gratuitement 5 devis à proximité de chez vous !