L’isolation écologique est devenue une préoccupation majeure dans le monde de la construction et de la rénovation. En effet, l’utilisation de matériaux écologiques permet non seulement de réduire l’impact environnemental des bâtiments, mais également de réaliser des économies d’énergie importantes

Mais face à la multitude de choix d’isolants écologiques disponibles sur le marché, il peut être difficile de savoir quel isolant utiliser pour son projet de construction ou de rénovation. 

Nous allons donc passer en revue les différents types d’isolants écologiques, les avantages qu’ils offrent, les travaux d’isolation à prioriser pour finir par un tableau comparatif des principaux isolants écologiques.

Les différents types d’isolation écologique qui existent 

Il existe de nombreux types d’isolants écologiques, chacun ayant ses propres caractéristiques. Les principales catégories d’isolants écologiques sont les suivantes :

La laine de bois  

Cet isolant est obtenu à partir de fibres de bois. La laine de bois est facilement recyclable et possède une excellente performance thermique

La laine de chanvre 

Elle provient de la plante de chanvre, une plante renouvelable et facile à cultiver. À l’instar des autres isolants, elle est également recyclable et résiste bien à l’humidité. 

Lire aussi  Isolation thermique : que vaut la laine de roche ?

La laine de mouton 

C’est grâce à la tonte des moutons qu’on l’obtient. Elle est naturelle et possède des propriétés d’isolation phonique et thermique très intéressantes. 

La ouate de cellulose 

La ouate de cellulose est fabriquée à partir de papier recyclé et possède une excellente capacité d’isolation thermique et phonique tout comme la laine de mouton. 

Le liège 

Il est obtenu à partir de l’écorce du chêne-liège, une ressource renouvelable. Il est résistant à l’humidité et possède une grande longévité. 

Consultez aussi notre page sur l’isolation extérieure ou intérieure

Les avantages d’une isolation écologique 

Les avantages d’une isolation écologique sont nombreux. Tout d’abord, les isolants écologiques sont plus respectueux de l’environnement que les isolants traditionnels. Ils sont souvent fabriqués à partir de matières premières renouvelables, recyclables ou naturelles. De plus, ils ne dégagent pas de gaz nocifs pour l’environnement ou la santé humaine.

Notons aussi que l’isolation écologique est plus performante que l’isolation traditionnelle. Elle permet de réduire les pertes de chaleur en hiver et de maintenir la fraîcheur en été. De plus, elle offre une excellente isolation phonique, ce qui est particulièrement intéressant dans les environnements urbains bruyants.

Mieux encore, une isolation écologique permet de réaliser des économies d’énergie importantes. En réduisant les besoins en chauffage ou en climatisation, elle permet de minimiser les coûts des factures énergétiques et de contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Quels sont les travaux d’isolation qu’il faut prioriser ?

Lorsque l’on souhaite réaliser des travaux d’isolation écologique, il est important de prioriser les travaux qui auront le plus grand impact sur la performance énergétique du bâtiment. Les travaux à privilégier sont les suivants :

Lire aussi  Hausse du prix de l'énergie, les panneaux solaires enfin rentables ?

L’isolation des combles 

Les combles sont souvent responsables d’une grande partie des pertes de chaleur dans une maison. Isoler les combles permet de mettre fin à ces pertes de chaleur, ce qui se traduit par une réduction des factures de chauffage.

L’isolation des murs 

Les murs sont également une source importante de pertes de chaleur. En isolant les murs, on réduit les ponts thermiques et on améliore la performance énergétique du bâtiment.

L’isolation des planchers 

Les planchers bas, tels que les planchers sur vide sanitaire, sont habituellement négligés en matière d’isolation. Pourtant, ils peuvent représenter une source importante de pertes de chaleur. En isolant les planchers, vous diminuerez ces pertes de chaleur et améliorerez le confort thermique du bâtiment.

Étanchéité à l’air 

Les infiltrations d’air peuvent représenter jusqu’à 30 % des pertes de chaleur d’un bâtiment. En réalisant une étanchéité à l’air efficace, vous réduirez ces pertes de chaleur et améliorerez la qualité de l’air intérieur.

Il faut noter que les travaux d’isolation écologique peuvent représenter un investissement important, mais qu’ils sont rentables à long terme en raison des économies d’énergie qu’ils permettent de réaliser.

Tableau comparatif des isolants écologiques 

MatériauPerformance thermiquePerformance acoustiqueCoût (environ)Durabilité
Laine de boisExcellenteBonne25-35 €/m²Élevée
Laine de chanvreBonneBonne20-30 €/m²Élevée
Laine de moutonBonneExcellente30-40 €/m²Moyenne
Ouate de celluloseBonneBonne20-30 €/m²Élevée
LiègeBonneMoyenne30-50 €/m²Élevée

Pour finir, le choix d’un isolant dépend des caractéristiques du bâtiment, des conditions climatiques et des préférences personnelles. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour obtenir des conseils adaptés à votre situation. À toutes fins utiles, vous pourriez lire aussi nos conseils sur le développement durable

Lire aussi  Panneau solaire : faut-il en installer en 2023 ?

Recevez gratuitement 5 devis à proximité de chez vous !